Anar'hiril - la quête des Primes Idoles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anar'hiril - la quête des Primes Idoles

Message par Mo Brise-Crâne le Sam 1 Oct - 15:25

Anar'hiril, la naissance du monde


A la création du monde, le néant. Pélor était le seul dieu. Il était le premier. De sa solitude vint la tristesse. De sa tristesse, des pleurs. C’est ainsi que par ses larmes, Pélor enfanta les étoiles. Et plein de lumières illuminèrent son obscurité. A la vue de sa création inattendue, il décida de continuer, et de créer l’univers. Pélor était tellement émerveillé par les milliards de soleils, que de sa joie naquirent les planètes. Il se pencha sur la première planète du premier soleil de son œuvre. Il l’a nomma Anar’hiril, la Dame du Soleil. Il choisit d’y peindre des terres et des océans, des montagnes et des vents. Il dessina un continent et des iles pour abriter la vie. La flore et la faune envahirent alors les surfaces ainsi que les profondeurs.

Son inspiration grandissante était telle, que Pélor engendra des enfants. D’autres dieux virent alors le jour. Héronéus, dieu intègre et loyal, brillant d’une aura aussi charmante que celle des soleils. Moradin, dieu trapu et massif, à la barbe tressée et étincelant de mithril. Ehlonna, déesse élancée, aussi belle et farouche que la forêt qu’elle protège. Et bien d’autres encore. Pélor devint alors le père des Dieux, le dieu des Dieux.

Dans son dernier ouvrage, Pélor décidait de créer des êtres à l’image de ses enfants, un mâle et une femelle à chaque fois. Il se saisit d’un morceau de roche de la plus haute montagne, et y façonna un couple d’humain. Il attrapa le tronc du plus gros chêne, et y sculpta un couple d’elfe. Dans le plus profond minerai de métal, il y forgea un couple de nain. De la terre de la plus verdoyante des vallées, il réalisa les halfelins et les gnomes. Ces populations se multiplièrent et se propagèrent à travers toute la planète.

Un des enfants de Pélor, Nérull, souhaitant imiter son père et attirer la fierté de ce dernier, créa à son tour des êtres de vie sur Anar’hiril. Plutôt décharné et difforme, Nérull était hideux. Sa laideur n’empêchait pas Pélor de l’aimer autant que tous ses autres enfants. Mais Nérull était envieux de la beauté, de la force et de la prestance de ses frères et sœurs. Voulant démontrer sa valeur à leur Père, il fit tomber des larmes sur les terres et les mers d’Anar’hiril. De ses larmes de jalousie et de colère sortirent des tréfonds, des êtres aussi horribles que leur créateur. Ces monstres effrayèrent, attaquèrent et dévorèrent des créations de Pélor. Ce dernier n’était alors pas fier de son fils, mais plein de compassion. Ne souhaitant pas attrister Nérull, il n’éradiqua pas ses aberrations.

La légende raconte que, pour réparer les erreurs de Nérull, Pélor sculpta de ses propres mains, au centre de l’hémisphère insulaire, l’île d’Eraïna, « l’île sacrée ». Il la façonna en un cercle parfait. Au centre de l’île, il enfonça son index jusqu’au cœur d’Anar’hiril, afin de creuser un puit de vie. Du puit jusqu’aux limites d’Eraïna, il creusa de son doigt six sillons qui divisaient l’île en six territoires égaux. Il déversa ses larmes dans le puit, et des fleuves jaillirent dans les sillons. Pélor bâtit un petit temple circulaire de six arches autour du puit. Au-dessus de chaque arche, une niche, dans laquelle était logée une petite sculpture en pierre précieuse provenant de chacune des contrées. Ces pierres consacrées par Pélor lui-même, irradiaient une douce lumière colorée. Tant que ces sculptures veillent sur le puit de vie, elles sont les garantes de l’harmonie et de la santé sur Eraïna, car elles confèrent à l’eau du puit des vertus soignantes et apaisantes.

Pélor creusa au centre de chaque autre ile, des puits de vie, et dépêcha des prophètes de toutes races de sa création, afin qu’ils sculptent eux-mêmes des idoles pour garder ces puits. Ils devaient également aller bénir les idoles dans le puit d’Eraïna, afin qu’elles bénéficient des pouvoirs guérisseurs.  

Chaque île avait sa terre jumelle sur l’hémisphère continental. Dans l’alignement parfait des puits de vie îliens et du cœur d’Anar’hiril, se prolongeaient les puits de vie du continent.

Nérull, fou de rage par son échec, comprit qu’il n’y avait que dans la haine et le malheur qu’il avait des talents. Il choisit de continuer de nourrir ses démons, s’isola, et défia de temps à autre sa famille, afin d’obtenir le pouvoir suprême, et de devenir à son tour, le dieu des Dieux.

A présent vous connaissez les raisons pour lesquelles, depuis des temps immémoriaux, des orques et autres monstruosités foulent nos terres. Les disciples de Nérull usent de magie noire pour de sombres desseins, dont nous ne connaissons pas les secrets.

Sorhéris Medwin
Grand-Prêtre du Monastère d’Hallamalta
Age II - an 936
avatar
Mo Brise-Crâne

Messages : 11
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 31
Localisation : Alfortville (94)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La liste des PJ

Message par Mo Brise-Crâne le Sam 1 Oct - 16:25

La liste des Joueurs

Par ordre alphabétique des perso :

  • Djiorcand ("feue", tragiquement disparue lors d'une tempête en mer) : Philippe
  • Ejlyf Holteran : Alex le nain
  • Eléonore Gurag : Sabrina
  • Eltaniel Feuille Tranchante : Florian Dieu
  • Fall : Enzo
  • Hadoriel Balnas : Alexis (mon doudou)
  • Korukan : Romain
avatar
Mo Brise-Crâne

Messages : 11
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 31
Localisation : Alfortville (94)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum